Lycéens au cinéma : « L’Homme qui tua liberty Valence », John FORD, 1961

« l’Homme qui tua liberty Valence » est un western, c’est-à-dire un genre spécifique des Etats-Unis, qui raconte la conquête de son territoire et la formation de sa nation, au XIXe siècle. John Ford incarne à lui seul le western. Il en réalise depuis les débuts de l’histoire du genre. Ainsi, en 1927, quand le cinéma parlant fait son apparition, il en a déjà tourné 43 !
Ford a 66 ans quand il tourne « L’Homme qui tua Liberty Valence« . C’est donc un film de fin de carrière. Curieusement, il choisit le noir et blanc. C’est commercialement très risqué. La couleur existe depuis les années 1930 et, en 1961, on est à une époque où le cinéma lutte contre la concurrence de la télévision, qui se répand très rapidement dans les foyers américains. Alors pourquoi ce choix du Noir & blanc ? « L’Homme qui tua liberty Valence » serait-il une sorte de testament de Ford ? Peut être qu’avec ce film, le réalisateur tournerait son regard sur son passé. Le western, au début de ces années 1960, est en train d’évoluer avec de jeunes réalisateurs comme Sam Peckinpah ou Arthur Penn, qui transforment le genre. Ford contemplerait donc, avec nostalgie, sa carrière mais aussi l’histoire du genre western et peut être même celle de son pays. En effet, la disparition de Liberty Valence, c’est aussi la disparition de l’ouest et sa loi du plus fort. Pour Ford, comme pour les Américains, il était nécessaire que cet ouest sauvage et violent disparaisse, pour laisser place à la loi et la démocratie. Mais finalement, l’ouest c’était aussi un monde, un espace pionnier, accompagné de ses codes, ses mythes et ses légendes. Ce monde aurait, selon un célèbre ouvrage de Frederick Jackson Turner de 1893, forgé l’identité profonde des Américains. Comme Ford, ils y restent donc sentimentalement très attachés. Ce film raconterait, avec mélancolie, l’histoire d’un monde qui disparait pour laisser la place à un autre.

Pour exploiter cette réflexion, on pourra travailler de trois manières différentes.
– par une étude des personnages
– par l’analyse d’une scène clé du film (fiche élève / fiche prof)
– par l’étude de certains motifs (fiche élève / fiche prof)
– un diaporama sur l’évolution du territoire des Etats-Unis, proposé par Nadine Mouhat

A.Ruelle

Pour aller plus loin.

Sur le film
https://www.cineclubdecaen.com/realisat/ford/hommequitualibertyvalance.htm
https://www.critikat.com/actualite-cine/critique/l-homme-qui-tua-liberty-valance/
https://www.lemonde.fr/cinema/article/2005/06/21/l-homme-qui-tua-liberty-valance-l-avocat-le-cow-boy-et-le-truand-sonnent-le-glas-de-l-amerique-idealisee-du-xixe-siecle_664489_3476.html
http://www.transmettrelecinema.com/film/homme-qui-tua-liberty-valance-l/#outils
http://www.lebleudumiroir.fr/critique-homme-qui-tua-liberty-valance/

Sur John FORD
https://journals.openedition.org/map/788
https://www.senscritique.com/liste/Les_westerns_de_John_Ford/1471315